Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une décoratrice de vitrines, aux multiples intérêts, que vous découvrirez au fur et à mesure du déroulement du blog !

Portail des artisans de Suisse romande.


Bienvenue sur le site des artisans de Suisse Romande.

Ma page personnelle : Béatrice Rouge


Autres blogs : Le japon que j'aime


Cliquer sur le bleu pour *atterrir sur les différemts blogs.






Concepteurs web








Membres bienvenue sur mon blog

TRANSLATE

dimanche 3 octobre 2010

CHASSENON, Les fouilles archéologiques des thermes.


Il y a de quoi être admiratif qui, devant un tas de cailloux, Les archéologues sont capables de lire les périodes antiques. Que d'histoires sont emprisonnées dans ces pierres,
 que d'intrigues politiques ou domestiques... 

Les thermes romains du Chassenon sont à quelques km. de St Junien...     St Junien, pas loin de Limoges

.                                             Les thermes du Chassenon.
1748, l'abbé Joseph Nadaud, fondateur de l'érudition limousine, mentionne l'existence de *vestiges remarquables*, *un vaste souterrain et une maison romaine* dans lelieu nommé LONGAS.
1756 : Jean Massoulard *arpenteur royal juré des eaux et forêts*, note la présence de *cuisines (les caves ), dans lesquelles poussent des chênes.


Après maints *opinions*, concernant le site, jusqu'en 1958, les fouilles entreprises à chassenon concernent principalement les puits antiques et l'amphithéâtre gallo-romain.
Dès 1960, J.M. Moreau souhaite valoriser le site. Chassenon va figurer sur les cartes, sur les guides, sur les circuits.


                              L'énigme est résolu !
1961, J.M. Moreau découvre une salle au rez de chaussée de l'édifice, un système d'évacuation et d'adduction d'eau, un four destiné au chauffage (preaefurnium), en lien avec salle sur hypocauste, 
en un mot,  DES THERMES.
La salle réservée aux soins du corps *destrictarium* est chauffé par hypocauste : système de diffusion de la chaleur par le sol. Le sol, *suspensura* est surélevé par des pilettes de briques. L'espace ainsi créé permet la circulation de l'air chaud produit par des fours situés au niveau inférieur.

Ndr. Imaginez la chaleur étouffante !

                   

                             Les soins du corps.
Ils se pratiquent dans une salle réservée à cet usage appelée *destrictanium* ou *unctorium*. Cet espace est spécifique au décrassage, é la friction et au massage. Après l'échauffement physique, le baigneur se nettoie en se raclant la peau à l'aide d'un *strigile* (racloir courbe). Après l'immersion dans l'eau froide, le corps est frictionné, puis massé. 
Le corps est préalablement enduit d'huiles parfumées ou onguents (pommades) contenues dans des *aryballes*. dans l'antiquité, la base du parfum est le plus souvent constituée d'huile d'olive utilisée comme excipient  (substance neutre dans laquelle sont incorporés des composés aromatiques).
Les romains ont un véritable engouement pour le parfum. Pline l'Ancien, (1er siècle aprés J.C.) recence des centaines de parfums dans son *histoire naturelle*.

Textes relevé sur le site.


Les entrailles des thermes. Là où se passe toute l'activité pour la circulation de l'air chaud,  la maintenance de la température de l'eau.





                                       Du travail pour les archéologue pendant plusieurs années.

Construction sur trois niveaux. 
Le personnel de service s'affairent au niveau inférieur. 
Il assure la production de chaleur et l'entretien des foyers.

Relais routier.
Mansio, Lemovice sur la Via Agrippa.




10 commentaires:

  1. Félicitations pour vos photos, Béatrice. Permettez-moi une petite précision: il s'agit des thermes de Chassenon avec un n.
    Bon dimanche!
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. Quel chantier gigantesque ! ces thermes ont l'air dans un état exceptionnel

    RépondreSupprimer
  3. Anne.
    Merci pour la correction, je m'étais aperçue de la faute juste avant l'apparition de votre message. Si vous voyez d'autres erreurs... bienvenue.
    Merula,
    Je ne vous le fais pas dire.

    RépondreSupprimer
  4. Toujours très intéressants tes billets, je te suis.
    Merci de tous tes commentaires sur mon blog
    Si tu passes par Madrid, fais-moi signe

    RépondreSupprimer
  5. Toujours fascinants ces thermes, et on a beau expliquer comment cela fonctionnait, on aurait vraiment envie de les voir en état de marche !! cela fait vibrer l'imagination. Tu me diras, y a qu'à lire astérix !!!

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Béa, cela va très vite en ce moment!
    A Rome aux thermes de Caracalla,on voit aussi que le bain pouvait être précédé de musculation avec le gymnase et le stade suivi par la lecture, car il y avait une bibliothèque: le corps et l'esprit!
    Bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Alba, Michelaise, les idées heureuses.

    Rome ! N'y suis allée qu'une fois, avec un ami journaliste, qui était un guide pour la petite novice en voyages. Nous avions visité le forum... et bien mangé.
    Hélas, je n'étais pas *maître* des décisions des visites.
    C'est plus tard, en recherchant, dans les bouquins de la bibliothèque, pour justement une vitrine sur les thermes, que j'ai vu les représentations fictives des thermes de Caracalla. Grandiose !
    A l'époque, rien ne me laissais supposer ceux de Chassenon.

    RépondreSupprimer
  8. I have been browsing online more than three hours today, yet I never found any
    interesting article like yours. It's pretty worth enough for me.
    Personally, if all web owners and bloggers made
    good content as you did, the net will be a lot more useful than ever
    before.

    RépondreSupprimer
  9. That's a compliment who please me very much !

    RépondreSupprimer
  10. Next, will be a *voyage* to Buenos Aires to *parfaire* my tango. Then, to see Matchu Picchu in Pérou. A dream became reality !

    RépondreSupprimer