Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une décoratrice de vitrines, aux multiples intérêts, que vous découvrirez au fur et à mesure du déroulement du blog !

Portail des artisans de Suisse romande.


Bienvenue sur le site des artisans de Suisse Romande.

Ma page personnelle : Béatrice Rouge


Autres blogs : Le japon que j'aime


Cliquer sur le bleu pour *atterrir sur les différemts blogs.






Concepteurs web








Membres bienvenue sur mon blog

TRANSLATE

dimanche 24 avril 2011

Le musée de la perle à Kobe.


Ce musée, c'est comme ça qu'ils l'appelle, m'a été révélé par les papillons déposés à l'office du tourisme et à l'hôtel. Je n'en avais jamais entendu parler auparavant.  

J'espère retrouver les photos que mon ordinateur m'a mangé par un phénomène que personne jusqu'à maintenant n'a été en mesure de résoudre. Même les magasins  mac. Les no des photos sont visibles. On clique, le cadre jaune  apparaît. On clique, un joli point d'interrogation apparaît. Impossible de déporter les *photos". 
Les photos de Kobe sont là-dessous !!!





Le musée se trouve dans un *gratte ciel *. A l'étage. Endroit inattendu pour un musée. 
Au Japon beaucoup d'endroits importants se trouvent à l'étage.

4 commentaires:

  1. J'ai été totalement fasciné par les belles perles que vous présenté à nous. Oh que vous avez visité Kobe Tombo-dama Musée! N'était-ce pas une petite galerie? Je crains que vous étiez un peu déçu à sa petite échelle. Quand je l'ai visité l'année dernière, il a tenu l'exposition de perles égyptiennes. J'ai trouvé une perle très grande appelé oeil de Horus. J'ai lu vos articles précédents sur des perles encore et encore. Toutes les perles sont incroyablement charmant! Merci, Béatrice.

    RépondreSupprimer
  2. Chère Sapphire.

    Vous avez lu tout le reportage sur les perles ? Depuis le début qui commence au musée d'ethnographie de Praques ?

    Petits morceaux de verre troués, délaissés par ceux qui sont sensés apprécier l'art. Mais l'histoire du monde est accroché à leurs basques, emmenées partout dans le monde.
    Et quand on connait la difficulté
    Le musée de Kobe. Peut-être est-ce une galerie, mais leur collection dépasse n'importe quel département consacré aux perles dans un *musée*.
    J'avais amené avec moi, plusieurs rangs de millefiories. Mais j'ai vite renoncé à courir les magasins d'antiquité pour les vendre. J'ai du accepter le poids dans ma valise. Il y a certainement des collectionneurs au Japon, mais comment rentrer en contact.
    L'ami céramiste Japonais m'avait traduit l'adresse de la boutique à Tokyo, où j'ai acheté une perle. Adresse trouvé sur la toile, mais visible en japonais. Ah si la tour de Babelle n'avait pas été construite, nous n'aurions pas ces problèmes de langues. Mais c'est ce qui fait la beauté du monde et ses mystères.

    RépondreSupprimer
  3. If you want to have the address of the shop translated in alphabet, I'll do it. But I doubt if they understand English or French. The best and safest way to sell your beads to them is to bring yours directly to the shop when you come to Tokyo next time.

    RépondreSupprimer
  4. Sapphire.
    Votre proposition est très aimable. L'adresse du magasin en dehors de Tokyo, a été trouvée et traduite par l'ami céramiste Japonais qui a fait sa vie en Suisse. Je lui avais demandé des adresses où je peux acheter des perles. Il n'avait pas découvert le musée de Kobe, une chance que les papillons circulaient. Dans cette galerie, j'y ai même vu des perles de nos artistes Suisses * Ver et Framboise*. Je dois dire que ça fait tout bizarre d'être si loin de la Suisse et de découvrir des perles de Ver et framboise. Bien sûr, j'ai favorisé les Américains que je ne connaissais pas. depuis j'ai acheté des perles en Suisse à un événement *vitroglass *. Vous pouvez découvrir des colliers avec des perles de créateurs dans le site.

    Quand à vendre mes perles de collections au Japonais, j'ai bien essayé d'entrer dans les magasins, le patron n'étant jamais là ! Je dois dire que j'en avais asser de trimbaler ces perles qui sont lourdes. Le meilleur moyen serait de pouvoir découvrir des collectionneurs directement.

    Une chose que vous pourriez faire , si vous le voulez bien, est de découvrir des clubs de collectionneurs de perles. je suis sûre qu'il doit y en avoir tout plein au Japon. ensuite je leurs enverrais des photos par mail. Merci,

    Béatrice.

    RépondreSupprimer