Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une décoratrice de vitrines, aux multiples intérêts, que vous découvrirez au fur et à mesure du déroulement du blog !

Portail des artisans de Suisse romande.


Bienvenue sur le site des artisans de Suisse Romande.

Ma page personnelle : Béatrice Rouge


Autres blogs : Le japon que j'aime


Cliquer sur le bleu pour *atterrir sur les différemts blogs.






Concepteurs web








Membres bienvenue sur mon blog

TRANSLATE

dimanche 22 février 2015

Décoration vitrine de magasin. Sujet, le pain.

 A l'occasion de la fête du blé et du pain, pour la pharmacie de l'Hôtel de Ville, à Echallens, en Suisse.
A Echallens, il y a aussi le musée du pain

Pharmacie de l'Hôtel de Ville, Echallens.

 Epis de blé artificiel, peints en couleur.


En Suisse, de nombreuses coutumes liées au pain, plongent leurs racines dans le carnaval, ainsi, par exemple, le fou ou *blätz*, se promène dans Schwyz, avec un manche à balais sur lequel il a été enfilé un pain. la distribution de petits pains à la * Rathausteilete * de Rapperswill rappelle la famine qui sévi au 14 ème siècle.

 Ancien coupe pain, acheté dans une brocante, revendu dans une brocante.



 J'ai obtenu des photos de l'école de boulangerie.


Celui qui a fait germer sur un terrain vierge, se rend plus utile à l'homme et à sa patrie que toute une ribambelle de politiciens.     Les voyages de Gulliver.   J. Swift.

Lors des semailles, en Grèce,  les premières graines étaient offerte à Demeter (Cérès ), reine de la fertilité. Osiris était considérée comme la déesse des céréales.

Pour célébrer Saturne, le dieu des semailles, de joyeuses fêtes de village étaient organisées, en décembre dans la Rome antique. Parmi ces jeux, il en était un au cour duquel on couronnait le roi du jour. Un repas qui rassemblait riches et pauvres était organisé.


 Le moulin d'Alphonse Daudet photographié en France.
Dans mes voyages, beaucoup de photos tirées en vue de futures vitrines à thèmes.


 La boulangerie de Cossonais gare, m'a permis de photographier tous ses pains à la sortie du four. Les patrons m'en ont même donné pour que je puisse réaliser une idée: les photographier au bord du lac avec des céramiques que j'aime bien.


dans le nouveau testament, rompre le pain signifie partager le repas (à l'origine, le pain uniquement ).Dans la civilisation juive, le pain ne se coupe pas, il se rompt.

Céramique de Toshi Takeuchi, Suisse.


Céramique de Bridget Doudot Green.

                                                        Céramique de  Anne Chantal Ptiteloud. Suisse.

Céramique de Aline Favre et Floran Zeller.

Céramique de Werner Bernard Rüesch. Suisse d'Espagne.

Le croissant.  La légende veut qu'il s'agisse d'une pâtisserie inventée à Vienne pour célébrer la fin du second siège de Vienne par les troupes Ottomanes qui faisaient le siège de la ville en 1683 d'où le terme  de viennoiserie utilisé pour qualifier ce type de préparation. Alors que l'ennemi décidait d'attaquer la nuit afin de ne pas se faire remarquer, les boulangers viennois, levés avant l'aube donnèrent l'alerte. 
C'est pour commémorer cette victoire qu'il leurs fût permis de confectionner le * hömchen * ( petit cône  en allemand ) avec sa forme qui rappelle le symbole du drapeau ottoman.












 

céramique Bridget Doudot Green  





OTER LE PAIN DE LA BOUCHE.
BON COMME LE PAIN.
NE PAS MANGER DE CE PAIN LA.
AVOIR DU PAIN SUR LA PLANCHE.
MANGER SON PAIN NOIR AVANT SON PAIN BLANC.
FAIRE PASSER LE GOUT DU PAIN.
LONG COMME UN JOUR SANS PAIN.
C'EST DU PAIN BENI.



7 commentaires:

  1. Bravo Béatrice toujours en ébullition pour trouver des idées formidables.

    Bises du jour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme cela fait plaisir d'avoir la plus fidèles parmi les fidèles.
      Oui toujours en ébulition, ça sera comme ça jusqu'à 100 ans.
      Le proprio de mon atelier, une vieille grange, m'a dit que probablement je ne pourrais garder ces locaux encore une année, peut-être un peu plus. Il est temps quand même que je pense gentiment à arrêter, même que j'ai encore des idées et l'enthousiasme. Je n'arriverais juste pas à travailler jusqu'à 80 ans si je n'ai plus d'atelier. Zut ! Il y a quelques jours est venue une *déco * depuis le canton du Valais. Elle a rempli sa voiture plus grosse que la mienne. Pour pas beaucoup de monnaie, mais mieux vaut que les décors vivent encore un peu, au lieu d’atterrir dans une décheterie.

      Supprimer
  2. Belle idee avec les ceramiques couplees avec les pains.
    Il ne faut pas etre presse quand on va chercher ses medicaments... il y a de quoi s'instruire.

    RépondreSupprimer
  3. Oui j'aime bien cette idée aussi. J'ai pris mes céramiques et des accessoires. Posé mon petit matériel au bord du lac Léman. Aie mis les photos sur les panneaux. cela fait un peu de pub pour les céramiste.

    RépondreSupprimer
  4. Quel dommage pour ton atelier, arrêter ? Pourquoi ne pas trouver un autre lieu ?

    Béatrice plus on vieillit plus on a d'idées... Dommage de les remiser au placard...

    bravo pour ton enthousiasme intact et tes belles vitrines...

    Grosses bises du jour.

    RépondreSupprimer
  5. mais Dnielle, impossible de trouver un atelier * bon marché *. J'ai eu de la chance avec cette grange aménagée, escaliers. Comme mon proprio m'a forcé à faire *table rase * du 2ème étage et du local de plein pied, en bas, Il m'a baissé le loyer qui était déjà très abordable.
    Aussi, les clients se font rares. les pharmacies se font racheter par des chaines * amavita * et autres, à la solde des fabriques de médicaments bâloises. Les panneaux de cartons avec textes, qui n'ont jamais l'air changés, d'une vitrine à l'autre, remplacent mes vitrines intéressantes, par des campagnes tous les mois.
    Contre ça, je ne peux pas luter. les clientes demandent * qu'est ce qu'elle la décoratrice, elle est malade ? *

    Er bien, je n'arriverais pas tout à fait à travailler jusqu'à l'âge de 80 ans. Zut alors.Si je peux garder l'atelier encore une année et des poussières, il me resterait 2 années et demi pour y arriver. Et oui !

    je pense que cela ne vaut pas la peine de déménager dans un nouvel atelier. Bien des décors sont partis soit à la décheterie soit vendu, comme des étagères. Il y a quelques jours, une déco, trouvée sur la toile, est venue depuis le canton du Valais, remplir sa voiture, plus grosse que la mienne. Elle a fait une sacrée affaire. Suis ravie si elle peut * broder* autour de tous ces trésors.

    RépondreSupprimer
  6. Je vois que je me répète... on mettra ça sur le compte de l'âge ! Sorry.

    RépondreSupprimer