Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une décoratrice de vitrines, aux multiples intérêts, que vous découvrirez au fur et à mesure du déroulement du blog !

Portail des artisans de Suisse romande.


Bienvenue sur le site des artisans de Suisse Romande.

Ma page personnelle : Béatrice Rouge


Autres blogs : Le japon que j'aime


Cliquer sur le bleu pour *atterrir sur les différemts blogs.






Concepteurs web








Membres bienvenue sur mon blog

TRANSLATE

jeudi 23 avril 2015

Les cosmétiques dans l'Egypte antique.

   
 L'apparence revêtait un caractère essentiel en Egypte ancienne.Tous les Egyptiens se maquillaient, les femmes comme les hommes.Ils possédaient une parfaite maîtrise de la cosmétique. Le maquillage était raffiné et les couleurs variées. Les Egyptiens de l'antiquité utilisaient de nombreux cosmétiques, à la fois pour des raisons médicales, thérapeutiques et esthétiques, il fallait entretenir, conserver et soigner son corps dans le but de rejoindre la maison de l'éternité.
Aussi, les fards appliqués sur les yeux contenaient des plantes médicinales permettant de soigner et d'éviter les maladies des yeux.( conjonctivite ). 

Le fard à paupière noir appelé * mesdenet * dans l'antiquité et pour lequel le mot arabe * khôl * s'emploi aujourd'hui, aurait éloigné les mouches. 


Le terme *cosmétique * vient du grec ancien *kosmos* ( parement, ornement ). Le cosmétique, comme celui de parfum prendra son sens plus tard dans l'histoire. dans la période antique il s'agissait d'une forme de préparation sacrée.  

 Le maquillage consistait à mettre en valeur les yeux. Les flacons retrouvés dans les tombes révèlent des fards de couleurs: blanche, jaune, rouge, bleu, verte et noire.
Ces produits révèlent la présence de cuivre, de manganèse, de fer et de plomb.
la teinte la plus populaire était le vert profond à bas de malachite broyée de Syrie. Le turquoise, les argiles rouges, ou les violettes mélangées avec des oxydes de cuivre ou de fer.
Les fards noir étaient pour la plupart à base de plomb, parfois composés à partir de d'oxydes de manganèse, de noir de carbone, de composé d'antimoine.  

Les femmes Egyptiennes utilisaient des onguents parfumés produits à base d'huile végétales , de palme, d'olive mélangées à des plantes aromatiques, afin de protéger leur peau  des dommages causés par le soleil. Les huiles parfumées permettaient  de redonner souplesse à la peau et de l'hydrater.
Aussi contre les moustiques qui piquaient qui piquaient et véhiculaient toutes sortes de maladies.


Les *cosmétiques * étaient utilisés par toutes les classes sociales.


Une perruque volumineuse et naturelle sculptée dans de la cire d'abeille permettait d'avoir moins chaud et d'éviter les poux. Un symbole très fort qui reliait son porteur à Hathor, la déesse des festivités et de l'amour.


Les Egyptiens ne connaissaient pas la distillation, mais connaissaient l'alcool naturel par fermentation.L'Egypte peut être considéré comme le berceau de la parfumerie.

les végétaux utilisés entre autres substances précieuses étaient choisis parmi la flore égyptienne.
 Les senteurs des fleurs de lotus bleus étaient considérées comme des émanations divines.
Plus tard seront employés le narcisse, le lys et l'iris. Plus tard encore, d'autres plantes odorantes vinrent s'ajouter à la gamme, encouragée par les routes maritimes et caravannières.; la rose,le lotus rose,le styrax, le safran, le genévrier et bien d'autres. 
le lotus bleu était la préférence des Egyptiens, ils tenaient régulièrement une fleur qu'ils humaient avec adoration.

Plus de 160 recettes décrivant leur élaboration, prenant parfois plusieurs mois, nous sont parvenues.
Les tombes contiennent un nécessaire de beauté dans un panier d'osier.


 Les tombeaux représentent les onguents que les Egyptiennes se passaient sur les cheveux par une représentation symbolique en forme de cône parfumé de suif ( graisse animale mêlée de myrrhe )sur le sommet de la tête. Les Egyptiens ne portaient pas réellement ce cône sur la tête censé imprégner  chevelure et vêtements des essences de l'onguent, il s'agit d'une pure convention artistique. C'est un banquet, une communion avec le défunt qui représente tout ce q'il ne peut pas emporter avec lui. Tous les plaisirs des sens sont représentés, parfums, onguents à la myrrhe, offrandes, musiques, danseuse.



je dédie ce poste au nouveau blog  

* Entre-filles *, le beauty-blog de Norma C



Le lotus bleu et le lys d'eau représentent l'union des Deux Terres ; Haute et Basse Egypte.
Les fleurs du Nil étaient sacrées, la fleur de papyrus le génie ou le dieu de la crue Hâpy.. 

Ne serait-il pas bon de connaître la composition de nos cosmétiques, en ce début du 20 ème siècle !!!

Les photos des peintures sont tirées du livre :
 * Les grands siècles peinture * * PEINTURE EGYPTIENNE *.
Editions Skira. 

Les textes sont tirés de :
 www.egypte-ancienne.fr
fr.wikipedia.org

Si vous cliquer sur * cosmétiques de l'Egypte ancienne *, vous obtenez plein de documentations.


6 commentaires:

  1. Elles étaient vraiment très belles et... si modernes !
    Bonne journée à toi, bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis. Très belles, si tu regardes les orientales elles on un charme fascinant.
      Tu ne réponds pas à ma question : peux-ton cliquer sur l'adresse du blog et atterrir directement sur ton nouveau blog. je n'ai pas accès, pour le moment en visiteuse sur mon blog, à cause du blog pro qui semble faire obstacle.
      Bises de Lausanne.

      Supprimer
  2. Déjà fashion addicts ! :o)
    J'avais lu qqpart qu'en fait , les femmes se rasaient la tête pour pouvoir porter des perruques , ainsi que les sourcils , qu'elles redessinaient.
    Quelle créativité , mais aussi , quel boulot !

    RépondreSupprimer
  3. Malyss.
    J'ai toujours aimé la mode sans en être * droguée. Il y a tellement longtemps que je fais mes vêtements.
    je me rappelle quand j'étais en stage dans un magasin de mode, le stage de 6 mois inclus dans l'école des arts et métiers, j'avais copié le pantalon Courrège, avec son haut décolleté carré tout bordé, * turquoise avec des bande bleues marines. Comme le costume des musiciens de fanfares !!! Unne bonne femme me suivait le long de la vitrine pour me demander où j'avais acheter l'ensemble courrège. Quand je lui ai dit que je l'avais fait moi-même , elle ne voulait pas le croire. A l'époque il fallait attendre 6 mois pour avoir la mode en magasin. Avec la technologie actuelle, des machines qui coupent les patrons en même temps par centaine, ce n'est plus le cas.
    Bonne soirée par ce beau temps.

    RépondreSupprimer
  4. Tu puedes leer el francesa ? Pero yo piensa que es un sujeto interesante, verdad ?
    Gracias por venir a mi blog !

    RépondreSupprimer