Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une décoratrice de vitrines, aux multiples intérêts, que vous découvrirez au fur et à mesure du déroulement du blog !

Portail des artisans de Suisse romande.


Bienvenue sur le site des artisans de Suisse Romande.

Ma page personnelle : Béatrice Rouge


Autres blogs : Le japon que j'aime


Cliquer sur le bleu pour *atterrir sur les différemts blogs.






Concepteurs web








Membres bienvenue sur mon blog

TRANSLATE

dimanche 20 mars 2011

Perles très spéciales de fabrication africaine.

 Ancienne perle de verre de Kiffa. Mauritanie.

Un trésor que m'a offert un fournisseur qui tient une boutique à Genève.
Je l'ai mariée avec de l'aigue-marine et d'autres pierres de couleur pastel pour la mettre en valeur.

 Anciennes perles de verre de Kiffa. Mauritanie.
Quand j'ai vu ces perles dans la vitrine d'un brocanteur, dans un marché, je n'en croyais pas mes yeux.
Le monsieur m'a permis de photographier ce trésor. Qualité musée.
Perles rares dans le commerce. 

Cliquez sur la photo, svp.

La perle de Kiffa relève exclusivement du monde des femmes. Ces dernières ont mis un point d'honneur à conserver leurs secrets.

"De tout temps, les perles, en plus de leur valeur esthétique, ont eu un pouvoir magique. Elles devaient protéger le porteur du mauvais oeil. Or, le bon oeil protège du mauvais. Ainsi la forme triangulaire viendrait d'une représentation stylisée de cet oeil". 

Perles de verre anciennes de Kiffa. Mauritanie.
Verre fondu entouré sur un brin de graminée seiche. Il y a quelques années elles étaient bien seules les femmes âgées qui réalisaient encore ces merveilles.

Photo tirée du livre : *Les perles de Mauritanie*, ci dessous.
 Chaque couleur dégage une signification particulière : le rouge, couleur du corail et de la méditerranée symbolise l’amour lorsqu’elle forme un cercle ; le jaune symbole d’affabilité représente le soleil ; le bleu, la bénédiction du ciel et l’infini universel ; le vert, l’espoir et la richesse et le blanc est le signe de la jeune fille pure.


Nouvelle perles de Kiffa. Cliquez sur la photo svp,

Les perles de kiffa
La tradition des perles de verre en Mauritanie, trouve son origine au 8ème siècle, avec l'expansion des  routes commerciales de l'empire du Ghana (entre VIII ème et XI ème siècle).
 Le long de ces routes, le troc entre marchands et les différentes populations de ces régions,  Le troc entre les marchands a permis d'introduire des perles en verre du Proche Orient et d'Egypte, et de créer une dynamique de création autochtone.  C'est ainsi que plusieurs types de perles anciennes, importées des verreries du Proche-Orient ou de l'Egypte, furent trouvées sur différentes sites antiques : Tegdaoust, Kumbi Saleh (capitale présumées de l'empire du Ghana), Oualata.

Les perles mauritaniennes continuèrent la tradition de leur fabrication jusque vers les années 70. A ce moment-là, il ne restait plus que quelques vieilles femmes qui les fabriquaient. les mauritaniennes ne s'y intéressaient plus. Dans les années 80, l'intérêt des collectionneurs étrangers grandissant, cela créa un renouveau dans la fabrication de ces perles. La ville de Kiffa est le centre de la fabrication d'un type de perles particulière, que l'on peut trouver aussi dans les villes de Tichitt, Akreijit et Oualatta.

Ces "nouvelles" perles de kiffa n'ont pas la même technicité que les autres. La surface est plus granuleuse, le graphisme moins fin et moins riche......... Mais la technique s'améliore. Ces "nouvelles" perles de kiffa sont fabriquées pour des raisons monétaires et non spirituelles, et cette différence risque de faire perdre aux kiffas, leur richesse.


Trésors découverts dans une liasse de perles, à dominante millefiories,  achetées à un ami voyageur.
                                                  Kiffa ? Anciennes ? Contemporaines ?



Perles de verre de Bida, Nigeria.
                                          
Pavés de verre de Bida, Nigeria. Tel que je les ai achetés avant d'en 'utiliser dans mes créations.
Bida, chef-lieu du vieil empire des Noupés. Un peuple mahométan au passé remarquable. 
Les verriers racontent qu'ils ne sont pas Noupés, mais originaire de l'Orient.

Pavés de verre de Bida, Nigeria. Ce qu'il me reste des *colliers* d'en dessus.

Incrustées dans un collier personnel. 
Mariées avec de la turquoise tibétaine et chinoise, du lapiz-lazuli et de l'héliotrope.



liquez sur la photo svp.
De nos jours, on fabrique encore des perles et des anneaux de verre au Caire. Les verriers de Hébron, en Israël, sont bien connus.
On a découvert des pots de grès à glaçure chez les Ifés (civilisation des Benins), qui prouvent que le verre étaient utilisé en Afrique noire depuis longtemps.


Fournaise dans laquelle se réalisent les perles de verre. 
Les ouvriers sont accroupis autour du four. 
Le procédé de fabrication de rapproche de celui de Venise. 
Sable quartzeux, craie et natron (sel du lac Tchad), chauffés durant des heures.
Les verriers sont réunis en une  guilde stricte qui sait garder les secrets de fabrication !
Chez les Noupés, les verriers sont considérés comme des étrangers, selon Léo Frobebius, ils étaient autrefois de religion judaïque. Des contacts entre Hébron et les autres verriers du Proche Orient semblent  probables. L'art du verre aurait pu passer d'Orient en Afrique, mais certainement très tôt, comme l'indique la glaçure des Benins.
Il n'est guère possible de savoir avec exactitude depuis le verre fabriqué déjà au Maroc vers le onzième siècle, est connu en Afrique,

Textes fragmentaires, et 3 photos, tirés  du livre de René Gardi.
La profession se transmet de père en fils.

Perles  de verre réalisées par les Masagas, à Bida, Nigeria.
Les fours de Bida, sont-ils toujours en activité ?

Perles de verre de Bida, Nigeria. Propriété du musée d'Histoire Naturelle, de Berne, Suisse. Photographiées sur la table de la réserve, avec la permission de la conservatrice. Il y a quelques années.

Pavés de verre de Bida ?


Pavés de verre de Bida. ?

Coquille d'oeufs d'autruches.

Terre cuite.

Terre cuite du Mali.

Os de bétail blanchi. Teint avec la technique du batick. Les gros trous sont comblés avec du bois.

Aventurine.

Celui-là, trop lourd, avec 3 aventurines, taillées par les Africains. Je l'ai donc recomposé.

Mes créations.

Granit taillés par les Dogons. Mali.
Avec cette *matière africaine, j'avais réalisé de splendides colliers, en y mariant des pierres de couleurs. Ils ont eux beaucoup de succès.
Dans ce collier, ce sont des fossiles d'os de dinosaures, trouvés dans les glaces de Sibérie.



Sorte de gneiss taillé par les Dogons. Mali.

Perles de bois de Mauritanie, incrustées de clous d'argent
Les perles du milieu, sont des perles de bois mauritaniennes. Vous reconnaissez les autres perles de verre, présentées dans les postes précédents.

Perles de verre de fabrication africaine. Perles de verre recyclé,  Krobo, Ghana.